Aller au contenu

Psychanalyse

Psychanalyse et non-dualité

La psychanalyse non-duelle puise ses origines d’une part dans la psychanalyse occidentale et d’autre part dans la notion orientale de non-dualité.

Définie au début du 20ème siècle par Freud comme une méthode scientifique fondée sur l’investigation des processus mentaux, enrichie depuis par de nombreux médecins (tels que Jung ou Lacan, parmi tant d’autres) , la psychanalyse ne cherche pas à « guérir » en abrasant le symptôme, mais à aboutir à « la récupération de ses facultés d’agir, de penser et de jouir de l’existence ». Pour ce faire, elle s’appuie sur la parole. L’analysant est invité à dire, à (se) raconter. L’analyste écoute et guide l’analysant dans une révision de son histoire intime afin d’y donner un sens nouveau et actualisé, afin de l’aider à se débarrasser de schémas répétitifs.
Ce faisant, la psychanalyse s’intéresse non pas aux effets de la souffrance mais à sa cause, à son sens caché et profond.

Issue d’un enseignement commun à plusieurs traditions orientales (hindouisme, bouddhisme, soufisme, etc), la non-dualité désigne l’unité fondamentale qui sous-tend la diversité apparente, la multiplicité des formes du monde. C’est ainsi une invitation à explorer au-delà : au-delà des apparences, au-delà des mots, au-delà des symptômes, au-delà des concepts et des idées. En cela, elle rejoint et complète la démarche psychanalytique, conférant une teinte méditative et poétique à la rigueur scientifique de la pensée occidentale.

Psychanalyse non dualité

A qui s’adresse la psychanalyse ?

Psychanalyse ados adultes

La psychanalyse s’adresse à toute personne qui sent que, dans sa vie, « ça ne peut plus continuer comme ça », qui sent que quelque chose doit changer, même si elle ne sait pas encore quoi ni comment.
Cette reconnaissance de sa propre souffrance constitue le premier pas d’un long chemin d’introspection et d’exploration de son être profond, au-delà de l’idée qu’elle s’est faite d’elle-même.

Ce chemin de la psychanalyse est jalonné par les échanges avec l’analyste. L’écoute profonde de ce dernier, tant de ce qui est dit que de ce qui est tu, permet à l’analysant de mettre petit à petit de l’ordre dans le chaos apparent de sa vie, de relier ce qui paraît séparé pour, in fine, se révéler dans toutes ses dimensions et dans sa singularité.

A quoi ressemble une séance de psychanalyse ?

Une séance de psychanalyse est centrée sur la parole et sur le verbe, ponctuée par le silence et l’écoute. Il se crée ainsi une sorte de partition musicale, une dynamique unique et précieuse entre l’analysant et l’analyste. Cette dynamique d’échange tisse au fil du temps une relation de confiance qui seule permettra d’ouvrir progressivement, pas à pas, au rythme de l’analysant, les portes cachées de son inconscient… Cette démarche implique ainsi une constance et un engagement sur le long terme de l’analysant envers lui-même.

En pratique :

Une séance de psychanalyse dure environ 1h et se déroule en intérieur, dans un fauteuil accueillant :

à Laulerie, 24400 St Géry,
ou à domicile,
ou par téléphone.

Séance ponctuelle   :   35€
Séance hebdomadaire : 30€
+ frais de déplacement si applicables

Pour toute question, n’hésitez pas à me contacter !